Ma Photo

« Le Chemin des Cinq Sens 2011 | Accueil | "Maux fléchés" : les lieux du roman en Ardèche »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Miko

Un vrai coup de coeur que ce roman qui allie impeccablement action et beaucoup
d'humour. L'histoire se passe au fin fond de l'Ardèche. Elle est racontée à tour
de rôle par les différents personnages : Élie, le paysan accusé du meurtre de
son voisin, à qui il avait promis de faire la peau et qui réveille en pleine
nuit ses camarades de cellule en récitant ses tâches à faire à la ferme.
Quentin, le pigiste de mots fléchés, installé depuis des années en Ardèche, qui
accepte, pour les beaux yeux d'Elsa, d'innocenter Élie et se retrouve mêlé à des
règlements de compte entre truands lyonnais et à des vieilles rancoeurs de
famille. Simone, la femme du voisin tué, qui cache bien des secrets sur ses
anciennes relations et celles de son mari, etc.
Entre recettes de cuisine, évasion à la une, fusillades et promenades en pays
ardéchois, on n'a pas le temps de s'ennuyer.

JT

Je viens de terminer la lecture de "Maux fléchés". Intrigue passionnante, personnages bien campés, et décors très frais. Ça m'a permis de passer une semaine supplémentaire en Ardèche. Pour reprendre un des vocables du roman : en 10 lettres M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E. Pour moi, en 9 lettres : S-A-V-O-U-R-E-U-X !

Lili Cognac

j'ai terminé la lecture de "maux fléchés" (que j'ai reprise dès le début parce que hachée au départ par des problèmes de santé dans ma famille, qui sont résolus)
je confirme le grand plaisir que j'ai eu à tourner les pages et j'ai eu l'impression que vous aviez écrit ce livre avec beaucoup de décontraction et d'amusement, mais lorsqu'on réalise quelque chose la réalité est peut être différente? mais j'espère beaucoup que ce que j'ai ressenti est la vérité

Alain BRON

Bien vu, Lili !
J'ai retrouvé dans "Maux fléchés" le sens de la dérision que j'avais dans "Sanguine sur toile" et, je l'avoue, un sens particulier pour mener le lecteur par le bout du nez.
La première version du roman était très sombre, très naturaliste. Elle ressemblait trop à un documentaire. J'ai préféré faire ressortir la noirceur d'une société rurale par l'humour et la juxtaposition avec le monde carcéral et celui des truands...

Sylviane (Lyon)

J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai souri, je me suis indignée. Je garde un souvenir très émouvant de ce "polar" qui n'en est pas vraiment un. C'est un roman, un vrai roman comme on voudrait en lire plus souvent. Merci. Merci.

Bruno S. 07

Maux fléchés est lu, c'est très bon, merci !

Bernard BOUDEAU

Je viens de terminer MAUX FLECHES. Bien plus qu'un polar, une promenade en Ardèche avec les Ardéchois... MERCI Alain, un grand plaisir à suivre Quentin dans ses doutes et dans ses joies. A lire et à faire lire.

Christine (26)

Maux fléchés, je l'ai lu, vite et avec grand plaisir : une fois commencé, on ne le
lâche plus.
Bravo pour l'évocation des lieux : on s'y croirait. Et pour l'évocation du "monde réel" : on ne s'y retrouve que trop;
Bravo pour l'intrigue, même si le titre - en dehors du métier de
l'enquêteur occasionnel - pouvait laisser entendre un meurtre à l'arc...
Quel plaisir de reconnaître dans votre Ardèche ma Drôme, malgré les inimitiés historiques ("empi "et " riaume").
J'attends la suite.

Pierre D  Fez  Maroc

Mon Cher Alain,

Rien à dire, tu mérites le titre de docteur d’une nouvelle science (en 12 lettres) et même le titre suprême d’une autre nouvelle science (en 14 lettres). Voir solution en bas de page.

Quelle érudition régionale ! Peut-être es-tu d’origine ardéchoise ?

Il semble que tu aimes particulièrement cette étrange population qui vit dans ce non moins étrange environnement mais qui, comme ailleurs, connaît des crimes et délits, des erreurs judiciaires et des actions policières de niveau au moins national. Un savant mélange d’ethnographie locale et d’action à rebondissements, de vie privée et de vie sociale où se mêlent culture ancestrale et technologie moderne : rien ne me paraît plus difficile et je suis épaté de sentir avec quelle habileté, quelle aisance tu concoctes ces subtils dosages. Il est vrai qu’ils sont à l’image des recettes que tu nous donnes généreusement.

Bravo. J’ai passé quelques heures dépaysantes !

Solutions

ARDECHOLOGIE

CHÂTAIGNOLOGIE

Sylvain C Paris 20ème

Cher Quentin,
WWoh !!! Ai DÉVORÉ votre livre en 3 jours.
Quelle maîtrise ! Je suis resté ... Mots croisés en 7 lettres : Bourré ou collé (”SCOTCHÉ”).
Et quel épilogue ! Sûr que le petit Luc va aimer la Terre.
Et... à bon entendeur, quel beau scenar de film ça pourrait faire ! Songer à l’adaptation.
Merci et encore BRAVO !!!

Eliane (Ardèche)

J'ai lu " Maux fléchés" très rapidement et avec plaisir;
Il "coule" bien, tant au niveau du scénario dense que du contexte Ardéchois assez fidèle à  mes yeux, de l'écriture et aussi grâce à toutes les notes d'humour.
Je l'ai lu juste pour le plaisir et si je trouve du temps je le lirai avec un oeil plus observateur.
Je l'offrirai volontiers à des amis qui s'interessent à  l'Ardèche. Une seule petite chose : il manque une explication au terme de parpaillot car un peu péjoratif dans la bouche de certains Ardéchois

ASA (Ardèche)

Bonjour,

Maman m'a offert le livre avec la dédicace. Un grand MERCI. Encore une fois, j'ai dévoré le livre. Qu'il est bon de reconnaître notre douce
Ardèche à travers vos lignes.
Bonne intrigue qui nous donne envie de continuer et de ne pas s'arrêter pour
découvrir la suite.
J'attends le prochain livre ...

AP (Yvelines)

Voilà je viens de terminer "Maux fléchés". Très agréable sur le fond
et dans le style ,qui permet de découvrir un peu les coutumes d'un coin de France. J'ai été touchée par l'humanité dans le
dénouement

JSB (Yvelines)

... Je rentre depuis peu d'un séjour en Ardèche, en compagnie de Quentin,Elsa, Vincent et les autres...
Je serais volontier restée encore un petit moment en leur compagnie... surtout dans un tel cadre !!
Trés attachée à ma région d'origine, je suis tout à fait sensible à l'amour qui vous lie à l'Ardèche, attachement qui transpire de chaque description de la Montagne et de ses habitants, même si, comme chez moi, ils peuvent parfois avoir une tendance à maintenir une distance avec les non- natifs, et que dire si... par manque de chance, ils sont Parisiens !
Donc, comme dans les romans précédents, j'y ai retrouvé un Ailleurs, à un autre Rythme avec des personnes qui ont le droit de ne pas être des supers héros et qui eux aussi parlent sans complexe à leur chat ! Un vrai plaisir !!!
A quand un prochain départ pour le Chazel ?
Amicalement
Joëlle

JF (Yvelines)

Avec ce temps maussade du 14 juillet, j'ai personnellement passé un moment délicieux en compagnie de "Maux fléchés".
Je me suis régalée ; je connaissais les personnages de "Concert pour Asmodée" mais quel plaisir de revivre au Chazel et dans ses environs !
Quel bel hommage à cette belle région et à ses habitants !
L'intrigue est bien menée , le suspens nous invite à aller toujours plus loin , l'écriture est de plus en plus affinée et noble .
Bravo ! Je souhaite que votre inspiration nous permette bientôt de vous lire dans de nouvelles aventures .

GERARD Nicole

« Toutes vos tribulations ne sont, je l’avoue, que des prétextes à dire le fait social. Je tente en effet de décrire les relations humaines dans la montagne ardéchoise alors que l’agriculture se meurt, les services publics disparaissent… »
Oui, c’est bien évidemment ce qui transparait le plus avec l’amour des lieux et des personnes …
et j’aime aussi les pointes d’humour …
poétiques
(Cléopatre jouant au Hockey entre deux chaises, l’ange pestant et tentant d’enlever des traces de rouge à lèvre sur ses ailes)
réalistes
(Après l’amour les hommes perdent leur langue et leur cerveau )
professionnelles
(il refaisait le budget pour la huitième fois …)
J’ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre
Bonnes vacances … aux cinq sens

Vincent LV

Quand le grand banditisme fait irruption dans la ruralité taiseuse de l’Ardèche… J’aime cet attachement moqueur (mais jamais méchant) au pays et retrouve dans ces habitudes de campagne (l’hospitalité suivie d’un repas consistant, l’obstination à vouloir marier son prochain…) celles de la Bretagne de mes (lointaines) origines. Bon signe pour un polar : on s’attache plus aux personnages qu’à l’intrigue, pourtant rondement menée. Captivant !

Ralph Louzon

Cher auteur,
Je ne suis pas très coutumier des polars, mais je sais que l'on qualifie souvent ce genre de "littérature de vacances".
C'est dans cette circonstance que "Maux Fléchés" m'a posé problème : j'étais dans le sud-est de la France, aux milieu des vignes et des oliviers, content d'y être. Mais à chaque page, le bouquin me déplaçait avec force dans cette Ardèche bronnienne, infusée et épaisse.
Pour profiter pleinement de mes vacances j'ai dû abandonner la lecture pour la reprendre de retour chez moi...
Lisez Bron, sauf si vous avez prévu un autre voyage, sous peine de schizophrénie !

Eliette P (Lyon)

Bonjour,
Juste pour vous dire que j'ai été fascinée par cette histoire. J'en suis encore toute remuée.
Et j'ai vérifié toutes les citations de la Bible. Elles sont exactes...
J'attends le livre suivant avec impatience.
Bien cordialement

J.B. B  (Strasbourg)

Un bon moment de lecture. Maux fléchés redonne vie à des lieux en perdition.
Un petit supplément d'âme, un indéfinissable charme comme dirait France Gall...

Marc M (Quimper)

Bonjour,
J'ai lu "Maux fléchés" en deux jours, toute affaire cessante. Puis je l'ai relu tranquillement. Merci pour ce beau moment d'authenticité. Je ne veux pas nécessairement parler de l'Ardèche (que je ne connais pas) mais des personnages. De Quentin à Fleury, en passant par Elie, Simone, Elsa... ils sont tous authentiques. J'ai l'impression de les avoir déjà rencontrés et pourtant vous les décrivez très succintement. C'est autre chose, peut-être la façon dont ils s'expriment, car le lecteur devient complice de leur rencontre. Se dégage d'eux une grande humanité. A quand le prochain roman ?

GB (Argenton s/ Creuse)

Lu 3maux fléchés". Passionnant ! Ce n'est pas un roman de terroir, mais un roman de terre. Du coup, j'ai commandé "Le fruit du doute" pour retrouver l'humour constant derrière l'intrigue policière (qui n'est pas si importante que cela). Merci de ce bon moment.

MCF Privas 07

J'ai passé un trés bon moment à la lecture de "mauxts fléchés bravo. Moi aussi je me suis évadée. J'attends avec impatience le prochain bouquin. Merci pour vos ouvrages

FB (Grenoble)

Un court message pour vous dire combien j’ai apprécié votre dernier roman « Maux fléchés ». Une grande maîtrise du style, humour et suspense, quotidien - recettes et amour distancié de l’Ardèche - et dépaysement avec flics et truands, bravo vraiment. Quel plaisir de retrouver cette terre que je connais assez bien, vue par vous qui semblez la vivre avec un vrai plaisir. J’ai lu tous vos romans et celui-ci est un de ceux que j’ai le plus aimés (après « Sanguine sur toile » ce polar pictural qui m’a enthousiasmée mais avant « Le fond tu toucheras » que je mettrais en 3ème position, même cela n’a pas beaucoup de sens de classer…).
J’ai fait acheter votre livre et il est maintenant disponible à la bibliothèque du quartier à Grenoble ; je le ferai découvrir aux participants d’un prochain club lecture. Et à bientôt pour le prochain !

GW (Clermont Ferrand)

bonjour,
je me suis régalé avec maux fléchés , et de plus j'ai appris beaucoup sur la mentalité ardéchoise, merci beaucoup.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.